Communiqué 1er mars 2011