La Commission des affaires sociales a adopté jeudi soir le texte concernant les GHT

Vous aurez remarqué la création d’un comité stratégique chargé de se prononcer sur la mise en œuvre de la convention et du projet médical partagé. Sa composition : les directeurs généraux, les présidents de CME et les présidents de CSIRMT.

Extrait HOSPIMEDIA : « En outre, il détaille, ce qui n’était pas le cas auparavant, les modalités d’organisation et de fonctionnement du groupement, notamment la désignation d’un établissement support et la mise en place d’un comité stratégique… Nouveauté, le comité stratégique sera quant à lui chargé de “se prononcer sur la mise en œuvre de la convention et du projet médical partagé“. Il se composera des directeurs des établissements, des présidents de CME et de commissions des soins infirmiers et rééducation médico-technique. Il s’agit selon la mission du modèle le plus proche des aspirations des acteurs auditionnés, ces derniers ne souhaitant pas une “superposition de structures et une dilution des responsabilités”.

Nous ne pouvons que nous féliciter de ces propositions qui vont dans le sens défendu de l’AFDS : collaboration, coordination et reconnaissance du trio stratégique.

Nous constatons donc l’adéquation avec les propositions que nous avions faites et que je vous ai transmises. 

Extrait de la contribution AFDS : « C’est pourquoi à l’instar de cette gouvernance, l’AFDS regrette que les présidents des CSIRMT ne soient pas associés à la réflexion, même si la CSIRMT est consultée dans le cadre de la convention constitutive. Le premier enjeu est bien d’avoir un exercice professionnel partagé sur un territoire où la pluridisciplinarité est coordonnée et non juxtaposée. Les organisations évoluent vers une plus grande coopération et s’appuieront notamment sur une redéfinition des métiers. Un travail de collaboration, de partage des connaissances, de savoir-faire au profit de l’usager et des professionnels est une priorité……..C’est pourquoi, il est important de « donner » à la CME et à la CSIRMT la possibilité de définir la stratégie de prise en charge de la personne et d’élaborer une politique concertée de qualité des soins, afin de prendre en compte l’avis des personnels soignants, médicaux et paramédicaux (ces derniers représentant les 2/3 des personnels hospitaliers).

Dans l’immédiat les instances de pilotage n’étant pas décrites dans la loi, l’AFDS propose de :

Créer une instance co-présidée par les Directeurs d’établissement et associant les présidents des CME et les Directeurs Coordonnateurs Généraux des Soins, présidents des CSIRMT……. »

2018-05-30T11:17:11+00:00