Point des réactions syndicales et ordinale

Point des réactions syndicales et ordinale

Positions syndicales et ordinales au 28/07/2010 :

Les sept ordres professionnels, réunis dans le Clio santé, s’étaient émus des dispositions de l’arrêté, estimant notamment que les futurs protocoles ne se réfèreraient à “aucune des clauses essentielles qui devraient être définies nationalement avec le concours des ordres et des autorités qualifiées, dont la Haute autorité de santé (HAS)” et ne comporteraient “aucune garantie sur les qualifications et les compétences des professionnels”, leur “régularité” et les “modalités d’exercice.

Mme Podeur a répondu à leur courrier par une fin de non recevoir, estimant que les dispositions de l’arrêté apportaient toutes les garanties pour la qualité et la sécurité des soins.

La  Fédération Nationale des infirmiers libéraux avait déjà  déposé un recours contentieux et elle est rejoint par le Comité inter associatif sur la santé qui a annoncé mardi 27 juillet un recours au conseil d’état sur l’arrêté. Le comité favorable à la coopération réclame toutefois « un cadre juridique sécurisé ».